Chargement Évènements
Cet évènement est passé

En Avent !
C’est le titre de la chronique de Christiane Rancé publiée dans le journal La Croix du jeudi 03 décembre dernier. Dans cet article, que vous déjà peut-être lu, elle nous dit ce qu’est pour elle, l’Avent. Une période unique et merveilleuse qui transporte dans le monde de l’enfance, un temps de trêve mais aussi de mise en mouvement, de mise en route et bien sur de conversion. Une période pendant laquelle nous devons préparer l’advenue de l’enfant-Dieu, préparer cette extraordinaire nuit où passé, présent et avenir sont invités à participer à la fête !
Puis Christiane Rangé dit avoir une pensée toute particulière pour Marie et Joseph et leur consacre la fin de sa chronique.

 

 

Voici son écrit :
« Mais en attendant cette nuit, cette messe, cette communion – toute cette joie retrouvée à être ensemble autour de l’Autel – j’ai une pensée particulière pour Marie et joseph parce que l’Avent est aussi le temps où ces deux-là cheminent côte à côte dans l’accomplissement de leur destin. Marie et Joseph s’avancent vers Bethléem comme deux parents encore anonymes, encore inconnus du monde. Je les imagine pétris de gravité, peut-être saisis de tremblements en songeant au destin de leur Fils qui ne leur appartient plus dès la minute de sa naissance, qu’ils ont accepté de nous offrir pour notre salut. Ensemble dans cette abnégation Joseph et Marie dessinent la première esquisse d’une voie de sainteté. Ils assument dans leur personne toutes les manifestations du secret et du silence. En ce temps de l’Avent, c’est ce couple que je prie, et sur l’exemple duquel je m’efforce de méditer : Joseph et Marie ensemble, à quelques heures de cette double délivrance – pour la mère et pour le Monde – que sera la naissance de leur enfant divin, insaisissable dans sa pureté irréductible aux idéologies et aux fanatismes, chair même de la Vie – en lui, aucune forme du néant ne pourra ni n’a pu jamais s’immiscer.

C’est, avec eux, à tous les jeunes couples qui luttent aujourd’hui, et marchent dans un sentiment de nuit, que je songe aussi. Pour eux, pour tous, Joseph et Marie sauront s’effacer derrière leur enfant, s’oublier, s’accomplir et pour cela, ils auront su fusionner dans leur amour. « La pleine de grâces » et le charpentier. Ils ont été les deux premiers êtres sur cette terre à connaître la nature de cette force secrète qu’ils portent encore pour quelques jours en leur sein : un enfant né pour révéler chez chacun l’amour au-delà du péché. Et c’est par leur couple et dans leur couple que cet insondable mystère a pu avoir lieu.
Ensemble, résolument ensemble, Marie et joseph, au seuil de la meilleure nouvelle qu’ait jamais reçue l’humanité, dans la plus lumineuse humilité, nous rappellent le possible de la plénitude humaine, et que Dieu en est l’âme et le centre. Et c’est cela encore qui nous rend si libres, si joyeusement libres, dans ce temps de l’Avent. »

 

. En ce jour de la solennité de l’immaculée conception, nous prions également pour qu’à Noël les familles soient effectivement remplies de joie et rassemblées autour de l’Autel !