Chargement Évènements

Démocratie, Confiance et Exemplarité

. La constitution française le précise : c’est le parlement qui vote les lois. Ce sont donc les députés et les sénateurs qui ont le pouvoir de faire les lois qui régissent notre vie quotidienne et qui participent activement au vivre ensemble tant prôné, et à juste titre, depuis quelques années.

. Dans la nuit du 31 juillet au 1er août, les députés viennent de voter, en 2ème lecture, le projet de loi de révision de la bioéthique. Ce vote est intervenu après une semaine intensive de débats, après le vote des sénateurs qui avaient adapté le 1er texte des députés et surtout après des semaines et des mois de réflexions, d’échanges et de débats à travers la France. Le sujet était, à juste titre, considéré comme très important, voire majeur, et avait justifié la mise en place d’états généraux de la bioéthique. Oui, le sujet est fondamental puisqu’il concerne notamment la filiation, l’adoption et les droits de l’enfant, c’est dire !

. Or, que constate-t-on ? Seuls 101 députés étaient présents au moment du vote (60 voix pour, 37 voix contre et 4 abstentions). Où étaient donc les autres ? Je rappelle qu’il y a 577 députés.

. En mars et juin derniers, nous avons regretté et dénoncé le très faible taux de participation lors des élections municipales. Que devraient dire, aujourd’hui, nos médias pour cette participation inférieure à 18% ! Rien, je ne vois rien : juste quelques lignes pour annoncer le vote et son résultat !

. On me dira sans doute que le fond de la loi, le corps du texte, a été préparé, travaillé en amont et en particulier au sein des commissions idoines ; justement ce sont ces travaux préliminaires qui devraient éclairer le vote des députés. Vote indispensable pour tous les députés.

. La confiance est nécessaire pour un vivre ensemble bien compris. Elle est indispensable dans le cadre d’une démocratie représentative. En effet les élus reçoivent mandat de la part des électeurs pour gérer, au mieux, la commune, le département ou bien sûr notre pays.
Nous le savons aussi : la confiance ne se décrète pas ; elle s’acquiert grâce aux propos, aux comportements et surtout aux actes des responsables.

. Elle grandit toujours grâce à l’exemplarité, elle souffre trop souvent des grands discours qui n’ont pas de traduction concrète.

. Le peuple est souverain. Oui à condition que ses représentants ne le trahissent pas.

. Mesdames et Messieurs les députés, je ne vous demande pas de faire un effort, je vous demande tout simplement de remplir la mission qui vous a été confiée et pour laquelle la nation vous rétribue
Mesdames et Messieurs les députés, vous qui avez le pouvoir de décider pour nous, ne fragilisez pas notre république !
Henri COUDRON